La poule a trouvé des chatons abandonnés et a commencé à les faire éclore comme s’ils étaient les siens.

325 Views

Dans un coin rural reculé, dans une petite ferme, vit une poule nommée Bertha. Elle a toujours été une merveilleuse mère poule qui n’a eu aucun problème à faire couver ses œufs. Cependant, la vie lui réservait quelque chose de complètement inhabituel.

Un matin, alors que Bertha se promenait dans la ferme à la recherche de nourriture, elle tomba sur un étrange « nid » : trois petits chatons encore très faibles gisaient dans un coin isolé. Il n’y a aucun signe de la mère chat. Bertha les regarda longuement, puis s’approcha lentement et commença à les faire éclore, comme elle le faisait avec ses œufs.

 

Les agriculteurs ont été surpris de constater cette symbiose inhabituelle. Cependant, ils ont décidé de ne pas intervenir et de voir ce qui se passerait. Chaque jour, les chatons devenaient plus forts et commençaient à regarder autour d’eux, intéressés par le monde qui les entourait, mais ils continuaient à être sous l’aile de Bertha.

Bertha semblait accepter les chatons comme s’ils étaient ses propres poussins. Elle les nourrissait du mieux qu’elle pouvait, partageant avec eux les miettes et les céréales qu’elle trouvait. L’entraide était également évidente de la part des chatons : ils ont attrapé leur première souris et l’ont apportée à Bertha en cadeau.

Les rumeurs sur la mère poule inhabituelle se sont rapidement répandues dans tout le village. Beaucoup sont venus voir cet exemple étonnant d’instinct maternel. Même les médias locaux sont venus parler de la « famille » de Bertha.

Tout le monde a été ravi de l’histoire de la façon dont une poule est devenue une véritable mère de chatons abandonnés, prouvant que les soins et l’amour ne connaissent pas de frontières entre espèces. Quelques semaines plus tard, alors que les chatons grandissaient et commençaient à vivre de manière indépendante, Bertha a repris ses fonctions de poulet, mais elle aura toujours une place dans son cœur pour les trois petites créatures à fourrure qu’elle a autrefois adoptées comme siennes.