Le chaton gelait sur un tas d’ordures, et maintenant il est aimé et dort dans un lit chaud

5 220 Views

Une gentille femme a attiré l’attention sur un «pompon» gris qui surmontait un tas d’ordures de rue. En y regardant de plus près, la boule de poils s’est avérée être un chaton — il s’est recroquevillé en une boule serrée, protégeant son corps du froid.

C’était dans les environs de Jersey City (New Jersey), le thermomètre indiquait 7°C. Le petit solitaire essaya de se réchauffer et de créer un semblant de confort, mais parmi les choses chaudes, il n’avait à sa disposition qu’un seul vieux chiffon. Il n’avait aucune chance de survivre.

À son âge, il est impossible de passer l’hiver dehors sans aide, alors un passant a contacté un groupe local de défense des animaux via Facebook. La bénévole Athena s’est immédiatement portée volontaire pour récupérer le bébé.

« J’ai demandé s’il était possible d’attraper un chaton. La femme répondit par l’affirmative et promit de fournir un porteur. J’étais à cinq pâtés de maisons à l’époque, je prenais du lait maternisé, des suppléments nutritionnels, etc. Mais je ne pensais qu’à ce petit. J’étais inquiet pour son sort », raconte le bénévole.

Athéna poussa un soupir de soulagement lorsque le chaton lui fut finalement apporté. Il était alerte, nerveux et même en colère, déclarant ses droits félins.

Le petit affamé se jeta avidement sur une assiette de nourriture. Les gardiens lui ont donné un peu plus de temps pour se détendre après un repas copieux et récupérer avant de se baigner.

 

Athéna l’assit sur une couverture chaude — le chaton ronronna instantanément et roula sur son dos, exposant son ventre.

«Nous pensions qu’il fallait le socialiser, car au début, il s’est comporté de manière agressive. Mais ensuite, il a commencé à demander de l’affection si ouvertement », raconte le bénévole.

Admirez le duvet gris dans cette jolie vidéo :

 

Le bain chaud a permis d’éliminer la majeure partie de la saleté et de l’huile moteur du pelage du chat.

«De toute évidence, pendant un certain temps, il a essayé de se réchauffer sous le capot de la voiture, à côté du moteur», explique Athena. «Nous avons donc décidé de l’appeler Bert, d’après le ramoneur de Mary Poppins.»

 

Bert est maintenant traité avec succès contre les puces et les mites d’oreille, mais prend toujours des anthelminthiques en raison de certains problèmes digestifs.

«Dans l’ensemble, il est en pleine forme !»

 

Le garçon à fourrure n’a plus à se soucier de la nourriture et du logement. Il s’est rapidement adapté aux nouvelles conditions du luxe et est devenu accro à l’étreinte de son père adoptif.

Maintenant la vie est belle !

Avez-vous aimé l'article? Partager avec des amis: