Les animaleries de Californie interdisent la vente d’animaux d’éleveurs

626 Views

La Californie est officiellement devenue le premier État des États-Unis à interdire la vente d’animaux reproducteurs dans toutes les animaleries à compter du 1er janvier 2019.

Adoptée à l’automne, la loi AB485, appelée Pet Rescue and Adoption Act, oblige les animaleries d’État à vendre des chiens, des chats et des lapins provenant de refuges pour animaux, de groupes de sauvetage ou de centres d’adoption et interdit la vente d’animaux d’éleveurs.

Cette loi est nécessaire pour lutter contre les usines d’élevage de chats et de chiens.
Seuls les animaux secourus ou les animaux sortis des refuges resteront à la vente. Les propriétaires d’animaleries risquent une amende de 500 $ s’ils enfreignent la loi.

Avant la signature de ce document, 36 villes, dont Los Angeles et San Francisco, avaient adopté des interdictions similaires sur la vente d’animaux de chenil dans les animaleries.

Les organisations de défense des animaux The Humane Society et l’American Society for the Prevention of Cruelty to Animals (ASPCA) estiment que cette décision empêchera la cruauté envers les animaux, qui n’est pas rare chez ceux qui élèvent des animaux pour la vente, et encouragera l’adoption d’un plus grand nombre de abriter des animaux.

En outre, cela permettra aux contribuables californiens d’économiser plus de 250 millions de dollars que l’État dépense chaque année pour héberger et euthanasier des animaux dans des refuges.

Avez-vous aimé l'article? Partager avec des amis: