Deux chatons malades tremblaient de froid et de faim sous un arrêt de bus

1 805 Views

Contenu
Les sœurs à rayures moustachues avaient 3 mois quand Alevtina les a ramassées et les a réchauffées.
C’est ainsi que Vivienne s’est épanouie en quelques mois de vie dans sa maison ! Et elle a mangé des côtés dodus et a grandi.
Les choses ne se sont pas si bien passées pour Maya, cependant.
Sous l’un des arrêts de Volgograd vivait une grande famille de chats. Différentes couleurs, tailles, âges — y compris les petits chatons Vivienne et Maya. Sales, faibles, affamés, ils tremblaient constamment de froid et souffraient de malnutrition jusqu’à ce qu’Alevtina, qui n’était pas indifférente au sort des animaux, parvienne à les attraper.

Les sœurs à rayures moustachues avaient 3 mois quand Alevtina les a ramassées et les a réchauffées.
Vivien, petite fille touchante, était presque en bonne santé. Elle s’entendait bien avec les autres chats et les gens, caressait et ronronnait, comme il se doit pour un minou mignon.

Vivien n’a pas eu longtemps à vivre dans sa maison temporaire. Julia a remarqué une photo d’une beauté sur les réseaux sociaux et est devenue sa maîtresse.

C’est ainsi que Vivienne s’est épanouie en quelques mois de vie dans sa maison ! Et elle a mangé des côtés dodus et a grandi.
Se prélasser au soleil et s’allonger dans des cartons sont ses passe-temps. Un chat exemplaire s’est avéré.

Les choses ne se sont pas si bien passées pour Maya, cependant.
Elle souffrait de rachitisme depuis la naissance, à cause de quoi ses pattes étaient tournées dans l’autre sens et sa colonne vertébrale était anormalement arquée. Alevtina lui a fait un massage spécial, a fait de la gymnastique, l’a nourrie avec du fromage cottage, des œufs et des aliments riches en calcium.

Il était tout simplement impossible de ne pas se remettre de tant d’attention et de soins ! Et Maya a réussi: bientôt son regard n’était plus si triste, ses pattes se redressaient, elle commença à marcher droite et gracieuse.

Eh bien, maintenant, une telle beauté devait être réglée d’urgence avec des propriétaires permanents, et c’étaient Elena et Eugene. Au début, la fragile et modeste Maya était timide, mais maintenant elle est la maîtresse légitime de la maison.

Au fait, Maya adore les sucreries : il peut être criminel de manger de la pâte au chocolat. Sa sœur Vivien souffre également de cette dépendance. Que puis-je dire — des parents!

Avez-vous aimé l'article? Partager avec des amis: