Un mendiant se tenait au bord de la route et demandait de l’aide pour son chien : la femme ne passait pas

143 Views

Wilma Price vit à Huntsville, au Texas. En rentrant chez elle ce jour-là, elle a remarqué un homme debout sur la route. L’homme avait une boîte en carton à la main, alors Wilma a décidé qu’elle se tenait sur le bord de la route pour demander de l’argent.

Après s’être arrêtée à un feu rouge, Wilma a pu voir l’inscription sur le carton. L’homme avait vraiment besoin d’argent, mais pas pour lui-même.

Wilma se gara et s’approcha de l’homme. Il y avait une inscription sur le carton. « Mon chien est au refuge. J’ai besoin d’aide». Lorsqu’on lui a demandé ce qui s’était passé, l’homme a répondu qu’il s’appelait Patrick, la police l’avait récemment arrêté et passé plusieurs jours derrière les barreaux. Alors que Patrick était dans le département, la police a transféré son chien au refuge. L’homme ne pouvait récupérer l’animal qu’après avoir payé 120 $.

Wilma n’avait pas d’argent liquide sur elle et l’histoire elle-même était mise en doute. Elle a dit au revoir à Patrick, est montée dans la voiture et est partie. Pour s’assurer que l’homme ne lui mentait pas, Wilma a appelé le refuge local.

Le refuge a confirmé l’histoire de Patrick et a également déclaré que le chien leur était venu bien soigné, il est clair qu’elle est régulièrement nourrie et soignée. Selon la loi, avant que le chien ne revienne au propriétaire, il est nécessaire de payer les frais d’entretien et les tests qui ont été effectués lors de l’admission au refuge.

Les travailleurs du refuge ont également déclaré qu’ils ne savaient pas combien de temps ils pourraient avoir un chien. Lorsque de nouveaux services arrivent, ceux qui attendent depuis très longtemps doivent être euthanasiés. Vilma s’est rendu compte que l’argent que Patrick demandait dans la rue lui était nécessaire pour sauver son animal de compagnie. La femme est remontée dans la voiture et s’est dirigée vers l’intersection. Elle a trouvé Patrick et lui a dit que s’il l’accompagnait, elle paierait la facture de l’orphelinat.

La récompense de Wilma pour sa générosité fut l’occasion de voir la scène touchante des retrouvailles du chien et de son maître. Dès qu’il a vu Patrick, le chien s’est précipité vers lui et a immédiatement grimpé dans ses bras.

Cette histoire enseigne qu’on ne peut pas tirer de conclusions sur les gens simplement en les regardant, et la meilleure décoration n’est pas l’argent, mais une bonne âme.