J’emporte avec moi tout ce qui m’appartient : voyages d’un kotofeich nommé «Chat»

611 Views

Contenu
Et puis les hôtesses attendaient d’autres surprises
Oksana a appelé le chat le fier nom de Timur, mais il a ignoré le surnom et a répondu exclusivement au mot «Chat»
Et maintenant, le chat vit en Finlande !
Cette histoire a commencé en 2011… Oksana Partanen et sa fille se sont rendues au refuge « 4 pattes » de Severodvinsk. Ils rêvaient de donner un foyer à un animal de compagnie solitaire. Des bénévoles leur ont proposé de prendre un minou, ce qui a semblé très mignon à Oksana… Mais ce n’est qu’au premier abord !

L’animal a été ramené à la maison, nourri, baigné et peigné. Et tu sais quoi? Le minou s’est avéré être un chat plutôt mignon !

Et puis les hôtesses attendaient d’autres surprises


Le chat était silencieux, miaulait et ronronnait complètement refusé. Mais il avait très faim, alors au début il a mangé tout ce qui attirait son regard… même des pelures de banane !

Oksana a appelé le chat le fier nom de Timur, mais il a ignoré le surnom et a répondu exclusivement au mot «Chat»
Et pendant les 6 années suivantes, Oksana et sa fille l’ont appelé le chat. Alors que faire? Il a choisi le nom lui-même !

Le chat a grandi, a grossi, est passé d’un drôle d’adolescent à un solide Sibérien avec des pattes velues et un pantalon moelleux. De Severodvinsk, nous avons déménagé à Saint-Pétersbourg.

Dans le train, il a refusé de s’asseoir dans le transporteur, hurlant et hurlant comme le fantôme de Canterville. Une heure plus tard, les voisins dans la voiture ont hurlé, avec moi. J’ai dû lâcher prise. En conséquence, j’ai dormi sur l’étagère, comme un homme blanc !, — se souvient Oksana en riant.

Pendant 4 ans, le chat a vécu à Saint-Pétersbourg et, comme un animal de compagnie décent et fidèle, a erré dans les appartements loués et les appartements communs avec les maîtresses.

 

L’année dernière, pour ne pas enfreindre la tradition, je lui ai même offert (en tant que seul homme de la famille à cette époque) des chaussettes pour le 23 février. Je n’ai pas donné de mousse à raser, je l’aime plus mal rasé !, — dit Marina.

 

Et maintenant, le chat vit en Finlande !
Voici un tel tournant. Il s’avère que Marina a déménagé dans un autre pays pour sa résidence permanente, sans oublier de saisir le précieux Fantôme de Canterville.

Maintenant, Koti a une maison de 5 pièces, un grand terrain et un immense canapé avec d’innombrables oreillers moelleux.

 

Il parait que la vie de ce Chat a été une réussite ! Avez-vous déjà rencontré des personnes aussi chanceuses ?

Avez-vous aimé l'article? Partager avec des amis: